Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'infaillibilité pontificale expliquée par un Père du Concile Vatican I

Publié le par Clément LECUYER

  Mgr Luigi FILIPPI (1810-1881), franciscain, archevêque d'Aquila, Père du Concile Vatican I :

"Mais, d’une part, l’Eglise ne peut périr; d’autre part, elle n’est l’Eglise de Jésus-Christ que parce qu’elle est fondée sur Pierre. Pierre donc, comme fondement de l’Eglise, ne peut défaillir. Si le Pontife Romain pouvait enseigner l’erreur, il pourrait arriver ou que l’Eglise le suivrait, et alors elle cesserait d’être l’Eglise de Jésus-Christ, parce qu’elle se séparerait de la foi du Christ, qui est son aliment vital, et le lien nécessaire entre tous les membres du corps mystique, dont Jésus-Christ est la tête invisible, et le Pontife Romain la tête visible : ou bien elle ne le suivrait pas, et alors elle ne reposerait plus sur le fondement sur lequel Jésus-Christ l’a établie, et elle perdrait le caractère de vraie Eglise de Jésus-Christ, puisqu’elle ne serait plus qu’un amas de membres séparés et sans tête qui les retienne dans l’unité. Or, l’une et l’autre hypothèse étant contraire aux promesses du divin Sauveur, il suit de ses paroles que le Pontife Romain, alors qu'il enseigne l’Eglise touchant la doctrine révélée de Jésus-Christ, est personnellement infaillible." (Le triomphe de l'Eglise au Concile du Vatican, ed. Poussielgue, 1872, pp. 229-230)

Réponse définitive sur le Pape Honorius

Publié le par Clément LECUYER

 Nombreux dans la 'Tradition' estiment qu'Honorius (Pape de 625 à 638) a bien et bel été hérétique et que le fait qu'un Pape puisse tomber dans l'hérésie est de l'ordre du possible au regard de la doctrine et de la foi, puisque l'histoire nous offre le cas d'Honorius.

 Beaucoup d'ouvrages et études traitent du Pape Honorius. A tel point que l'on est facilement un peu perdu. A qui faire confiance ? A quel auteur ? Et pourquoi se rapporter à telle personnalité par rapport à une autre ? Nous avons donc tenu à retravailler sur cette question en recherchant ce que les Prélats de l'Eglise ont dit. 

 Nous sommes arrivés à faire appel à une soixantaine de personnalités éminentes de l'Eglise, dont six Papes, deux docteurs de l'Eglise, huit Cardinaux, une vingtaine d'archevêques et d'évêques, une douzaine d'historiens, sans oublier d'autres prélats et théologiens.

> Lire-télécharger notre dossier (64 pages)